manger cacher


Vaisselle cacher

Afin de ne pas transgresser la loi sur les mélanges de viande et de lait, il convient de disposer de vaisselle, casseroles et couverts distincts (voire d'une troisième vaisselle, réservée aux préparations neutres). Une autre vaisselle sera réservée, elle, pour la fête de Pessah.

Ainsi, il faut :

- ranger ses vaisselles de façon à ce qu'elles soient bien séparées, et les marquer, si besoin, d'un signe distinctif (habituellement celle des laitages)
- ne pas laver les deux vaisselles dans le même évier, si on n'en possède qu'un, les laver dans des bassines distinctes.
- utiliser des égouttoirs différents, de préférence disposés de part et d'autre de l'évier, sinon il faudra couvrir l'égouttoir (par exemple réservé aux produits carnés) d'une matière imperméable, non poreuse pour pouvoir utiliser cet égouttoir pour l'autre vaisselle.
- utiliser des torchons différents.
- se laver les mains avant de passer d'une vaisselle à l'autre.
- ne pas utiliser de savon (en poudre ou liquides) contenant de la graisse animale.
- immerger, avant la première utilisation, tout ustensile neuf, en métal ou en verre (sauf si chacun des maillons de la chaîne fabricant-grossiste-détaillant appartiennent à des juifs) destiné à entrer directement en contact avec les aliments, dans un bain rituel appelé Mikvé. Ceci s'appelle faire Tévila.

Les ustensiles empruntés à un non-juif ne sont pas soumis à la Tévila. En revanche les ustensiles empruntés à un juif qui n'a pas encore procédé à la Tévila ne pourront pas être utilisés sans Tévila, même provisoirement.

Il faudra consulter une autorité rabbinique pour les ustensiles donnés à réparer (ou réargenter) à un non-juif.

Des récipients en verre, lisses et facilement lavables, peuvent être utilisés à froid aussi bien pour la viande que les laitages