manger cacher


Ustensiles cacher

L'objectif est de purifier en les immergeant avant leur première utilisation les ustensiles qui entrent en contact direct avec les aliments. Ne seront immergés que s'ils sont en métal (fer-blanc, cuivre, argent, or) ou en verre (et Pyrex). La Tévila sera effectuée avec une Bérakha récitée au préalable. Ceux en argile, bois, faïence non vernissée, plastique ou pierre, considérés comme poreux, imprégnables par les aliments, sont exempts de Tévila.

Les ustensiles soumis à la Tévila

Les ustensiles faits de deux matières différentes seront soumis à :
- la Tévila précédée de la Bérakha (bénédiction préalable) pour ceux dont la partie essentielle est en métal ou en verre (un couteau dont le manche est en bois).
- la Tévila sans Bérakha si la partie essentielle n'est pas une matière soumise à la Tévila, c'est-à-dire si les parties en métal ou en verre ne servent qu'à assembler des parties de l'ustensile sans être directement utilisées (clous, écrous).
- si l'on n'est pas sûr de soi, il faut interroger une autorité rabbinique.
- concernant les ustensiles en plastique, on se conformera à l'usage local.

Les ustensiles soumis à la Tévila sont ceux nécessaires à la consommation (louches, couverts, verres, assiettes et autres, utilisés à table).

Les ustensiles nécessaires à la préparation des aliments sont à répartir en trois groupes :

- ceux non soumis à la Tévila. Ce sont ceux utilisés pour les aliments avant qu'ils soient prêts à la consommation, comme le rouleau à pâtisserie, les ouvre-boîtes, tire-bouchons, décapsuleurs.

- ceux soumis à la Tévila, mais sans Bérakha. Ce sont ceux qui pourraient être utilisés pour la préparation d'aliments destinés à la consommation, mais qui seront exclusivement réservés aux denrées avant qu'elles soient prêtes à la consommation. C'est le cas de couteaux à dépecer ou de ciseaux de cuisine. Aussi la vaisselle en terre cuite ou porcelaine, et les ustensiles utilisés pour la fabrication de la pâte ou en rapport avec la pâtisserie (batteurs, formes à biscuits, moules à pains).

- ceux soumis à la Tévila avec une Bérakha, c'est-à-dire ceux utilisés pour les aliments quand ils sont prêts à la consommation, comme poêles, marmites, râpes, théières, presse-agrumes, coupe-oufs, bouilloires. Ce sont aussi ceux, surtout utilisés pour les aliments avant qu'ils soient propres à la consommation, et qui peuvent aussi, à l'occasion, être utilisés pour des denrées déjà prêtes, comme un hachoir (viande crue, mais aussi cuite), éplucheurs de légumes (aussi bien pour les pommes de terre que les carottes ou les fruits). Sans oublier les couvercles de casseroles, bacs à glaçons, éléments de cuisinières utilisés pour griller (à l'exception des brûleurs).

La dépose des aliments

Les récipients utilisés pour y déposer des aliments : ils seront immergés, mais sans Bérakha, comme les moules à pain et à gâteaux. Concernant les objets en verre utilisés pour recevoir des aliments, on se conformera à l'usage local.

Où procéder à la tévila ?

On procédera à la Tévila dans un Mikvé, c'est-à-dire un bassin rempli d'eau d'un volume conforme aux normes de l'immersion rituelle. De nombreuses Mikvaot ont un coin spécialement aménagé pour la Tévila de la vaisselle.

Mais il est possible d'immerger les ustensiles dans des puits, rivières (sauf quand elles gonflent après la pluie ou la fonte des neiges, à moins qu'il n'existe pas d'autre alternative) ou dans la mer.

Comment procéder à la Tévila ?

- Nettoyage
Avant la Tévila il faut nettoyer l'ustensile à fond, enlever toute saleté, poussière, trace de rouille et ce qui est collé dessus (étiquettes). L'ustensile doit en effet être et de façon directe et en totalité en contact avec l'eau. Tout élément qui ordinairement adhérerait à l'ustensile sera considéré comme en faisant partie, et ne fera donc pas obstacle à l'eau.

- Bénédiction avant la Tévila
La bénédiction doit être récitée avant la Tévila, et l'on ne doit ni parler ni s'interrompre entre la récitation de la bénédiction et la Tévila. Plusieurs objets peuvent être immergés en même temps, et, comme la bénédiction les concerne tous, il ne faudra pas s'interrompre avant d'avoir fini de tous les immerger. Si possible on immergera les ustensiles pour lesquels il ne faut pas de bénédiction en même temps que ceux pour lesquels il en faut une. Si on ne sait pas s'il faut réciter une bénédiction, il faut s'abstenir de la réciter.

L'immersion

Il est recommandé de se mouiller les mains au préalable. L'objet devra être tenu de sorte que l'eau puisse pénétrer entre l'ustensile et la main (quitte à le lâcher un court instant). Il faudra faire en sorte que la totalité de l'objet soit immergée en même temps (manche compris), et que, s'il est creux, l'intérieur soit rempli d'eau pendant l'immersion.