manger cacher




Volaille cacher : en cas de doute, demandez à un rabbin

Comment reconnaître une Cheéla dans une volaille ? (problème nécessitant de consulter une autorité rabbinique)

Il faut examiner la volaille avec soin et il faut apporter à une autorité rabbinique l'ensemble de la volaille et pas seulement la partie posant problème. Si en réponse à une Cheéla, la viande est déclarée Taref, c'est l'ensemble de la volaille qui est déclaré Taref.

Les anomalies sont :

- taches de couleur inhabituelle (par exemple noires, bleues ou blanches) ou couleur anormale de certains organes (cour, foie, estomac)
- souplesse excessive d'un organe pouvant indiquer que la chair n'est pas saine
- forme anormale d'un organe, ou nombre d'organes différents de la norme
- taille anormale de l'une des parties de l'intestin ou d'un autre organe intérieur
- corps étranger (caillou, clou.) trouvé dans le corps ou adhérant à la chair d'un organe
- os cassé (cicatrisé ou non)
- accumulation de sang inhabituelle dans un organe ou une partie du corps, peut-être due à un coup qui aurait abîmé des tissus
- accumulation de liquide dans le corps.

Une volaille sans fiel est Taref sauf si le fiel était bien présent mais s'est défait. Il convient alors de goûter le foie afin de vérifier si la bile s'y est déversée, et, en cas d'absence de saveur amère, de goûter à nouveau après grillage, et si alors une saveur amère était trouvée, cela indiquerait que la volaille aurait bien un fiel, et qu'elle est par conséquent Cacher.

Oeufs trouvés dans les poulets (considérés comme de la viande, on pas comme un aliment neutre) : qu'ils soient en formation, sans coquilles, ou complètement formés, l'usage est de les saler, à l'écart du reste de la viande et des os.

Après avoir retiré les organes, nettoyé et examiné le poulet afin de vérifier qu'il n'est pas Taref, on procède à son salage en suivant la même méthode que pour la viande de bétail.